Virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un rétrovirus qui s’attaque aux cellules du système immunitaire et les détruit ou les rend inefficaces. L’évolution de l’infection entraîne un affaiblissement du système immunitaire et une vulnérabilité aux infections.

Le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) est le dernier stade de l’infection à VIH. Il peut se déclarer au bout de 10 à 15 ans. Les antirétroviraux permettent de ralentir son évolution.

Le VIH se transmet à l’occasion de rapports sexuels (anaux ou vaginaux) non protégés, d’une transfusion de sang contaminé ou de l’échange de seringues contaminées. Il se transmet aussi de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement au sein.

L’épidémie de SIDA est globale, aucun pays ou territoire n’est épargné.

33,2 millions (30,6 – 36,1 millions) de personnes sont infectées par le VIH.
Seulement 1,3 millions de malades des pays pauvres bénéficient de traitements

6 800 personnes par jour sont infectées par le VIH :
-Plus de 95% des cas dans les pays à revenu faible et moyen
- 2 000 cas chez les enfants de moins de 15 ans
-12 000 cas, environ chez l’adulte (15-49 ans) dont 50% environ chez les 15-24 ans

5 700 personnes par jour meurent du SIDA
1 personne est contaminée toutes les 6 secondes
50% des nouvelles contaminations touchent des femmes
Depuis le début de l’épidémie, 25 millions de personnes sont mortes du SIDA
2,5 millions (2,2 – 2,6 millions) d’enfants de moins de 15 ans vivent avec le VIH.

* Données 2007 de l’ONUSIDA

© 2013 Tous droits réservés. Design & Développement Bentouch